A propos

Au cœur du vif, l’art insuffle
au geste la forme
d’une blancheur nue

Claire Journer

Ma pratique plastique s’enracine dans notre appartenance organique au monde. Je cherche à rendre visible le mouvement immanent de la vie.
Je travaille différents médiums pour révéler le double rapport réciproque de mouvement et d’immobilité du corps à l’espace.

Les émotions vibrent en nous, modifient notre perception.
Le passage du corps, d’une émotion à une autre, d’un état de conscience à un autre, est mouvement.
Transformer notre perception de l’espace ouvre notre champ émotionnel.
Animés d’un nouvel état de conscience, nous nous trouvons, transfigurés, dans un nouveau rapport au monde : élargi.

entrer